Voyage au Cameroun : formalités, activités et lieux à visiter


Merveilles et destinations, Tourisme / jeudi, décembre 12th, 2019

Remplissez soigneusement les papiers administratifs si vous voulez découvrir le Cameroun avec l’esprit tranquille. Munissez-vous d’une pièce d’identité, d’un passeport et d’un visa bien à jour pour vous rendre dans n’importe quelle ville camerounaise. Trouvez ici quelques-uns des lieux d’intérêt du pays, et des activités immanquables qui vous attendent au Cameroun.

Les documents de voyage

L’autorité camerounaise vous laisse entrer sur le territoire si vous disposez des papiers suivants :
– Un passeport valable pendant 6 mois après votre retour chez vous ;
– Une carte d’identité nationale ;
– Un visa de tourisme (L) en cours de validité de 30 jours, à renouveler dès l’arrivée de la date d’expiration. La demande de visa peut se faire à l’ambassade du Cameroun en France. Cette tâche peut aussi être confiée à un professionnel tel que https://www.action-visas.com.

Que voir au Cameroun ?

La nature et la culture du Cameroun impressionnent bien des visiteurs. Pour profiter de votre séjour autant que vous le pouvez, visitez en premier les endroits suivants :
– Le Mont Cameroun
Le second sommet le plus haut de l’Afrique fait partie des étapes touristiques phares que vous devez franchir au Cameroun. Ce volcan endormi depuis l’an 2000 culmine à près de 4 100 m. Il accueille les passionnés de trekking venant de plusieurs pays.
– Yaoundé, la capitale
Située à 245 km de Douala, la capitale du Cameroun vous invite à plonger au cœur de mille et une couleurs de saveurs et senteurs typiques de l’Afrique sur ses marchés animés.

Que faire au Cameroun ?

Apprécier la singularité de la nature du Cameroun est une activité immanquable, mais vous pouvez aussi enrichir votre séjour par :
– Une visite du palais du Lamido à Ngaoundéré
– Une séance de sports nautiques sur les plages de Limbé, à 70 km de Douala, ou à Kribi
– Une baignade en groupe aux pieds des chutes d’Ekom, à près de 4 m de la route reliant Nkongsamba et Melong.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *